Monday, October 26, 2009

Rom_1:16 Car je n'ai point honte de l'Évangile: c'est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,


"Car je n'ai point honte de l'Évangile..."
Plus que dans tout autre verset rédigé par l'entremise de Paul, c'est dans celui-ci qu'éclate toute la fierté que l'apôtre éprouvait d'être le porteur du beau message de l'Évangile. Il ne ressentait aucune honte, aucune timidité quand il s'agissait d'exposer les vérités contenues dans l'Évangile. Si grande était son assurance de la véracité et de la validité de l'Évangile que Paul n'hésitait pas une seconde à le brandir devant toute âme d'homme prête à l'écouter. Sur le chemin de Damas, il en avait été convaincu au delà de tout doute permissible. Ayant vu de ses yeux Celui qui est la substance principale de l'Évangile, c'est-à-dire le Christ ressuscité, Paul reconnaissait au tréfonds de son être l'absolue authenticité divine de l'Évangile. Par conséquent, il n'éprouvait pas la moindre honte à l'exposer à d'autres.
Conscient des effets de la persécution que le croyant rencontre dans ce monde si opposé aux pensées de Dieu, Paul exhorta Timothée, son enfant dans la foi, à garder la même assurance que lui dans l' oeuvre d'évangélisation: "N'aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l'Évangile,..."(2Ti_1:8 )

Malgré toutes les épreuves que lui-même endura à cause de l'Évangile, Paul ne perdit jamais son assurance vis-à-vis du message divin comme on le voit dans ces mots enregistrés dans sa dernière lettre: "Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses; mais je n'en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là."( 2Ti_1:12 )

Quelle exhortation pour nous aujourd'hui! Nous vivons en effet dans un âge où plus que jamais décrier les choses de Dieu est à la mode. La sagesse du monde tourne en dérision la prédication de la croix et la traite de folie (1Co_1:18). Au nom de la Science, des théories sont émises pour réfuter tout témoignage du Saint-Esprit. Les vérités qui fondent l'évangile n'ont jamais été autant attaquées que dans le siècle présent. Avec des arguments qui ont une apparence fallacieuse de vérité, des légions de savants à la solde du prince de ce monde cherchent en vain à ébranler la foi de ceux qui ont échappé aux ténèbres. Et quand il ne peut faire vaciller les fidèles, le malin s'évertue à les museler, à les rendre silencieux en instillant insidieusement dans leurs pensées l'idée que le message de l'Évangile n'est pas assez convaincant et que le croyant risque de se ridiculiser en le présentant à d'autres. Ami croyant, reprenez courage et présentez sans honte et fidèlement le message qui a conquis votre coeur. Laissez au Saint-Esprit le soin d'effectuer le travail de conviction dans les âmes. Que le monde nous tourne en dérision, peu importe. N'en a-t-il pas fait ainsi de notre Seigneur Jésus Lui-même? "Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre".( Joh_15:20) N'oubliez pas non plus le solennel avertissement adressé aux lâches par le Seigneur Lui-même: "Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges." (Mar_8:38)


"C' [l'Évangile] est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec"
On peut noter dans la seconde partie de ce verset 3 idées principales:
1. La finalité de l'Évangile: "Puissance de Dieu pour le salut"
2. La simplicité et la conditionnalité d'accès aux bénéfices de l'Évangile: "...salut de quiconque croit"
3. La priorité dans son application: "...du Juif premièrement, puis du Grec"
Il a plu à Dieu de sauver les hommes à travers l'Évangile. Anticipativement, on pourrait se poser la question suivante: Sauver ces hommes de quoi? La réponse est simple et solennelle: De la colère et du jugement de Dieu envers le péché. (Rom_1:18, Rom_2:2-3, Rom_2:5, Rom_2:16 ). La grande prémisse de l'Évangile, bien impopulaire dans les pensées de l'homme moderne, quoique gravée de manière indélébile dans sa conscience, c'est qu'il y a un jour qui vient où tout homme se tiendra debout devant le Juge divin pour rendre compte de ses actions. Le jugement de Dieu nous attend, que nous y croyions ou pas, que nous le voulions ou pas. Et l'Évangile est la voie que Dieu nous offre pour échapper à la condamnation certaine. L'Évangile est la puissance, l'énergie que Dieu a pourvue pour rendre le salut accessible à l'homme.
Est-ce tout le monde qui en bénéficiera?
Tout le monde peut en bénéficier mais seuls ceux qui croient accèdent au salut. Le salut qui se trouve dans l'Évangile est disponible pour ceux qui acceptent par la foi le message divin. Il est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. L'Évangile est offert à l'humanité entière sans distinction de race, de langue ou de rang social. Sa présentation est universelle et tout le monde est interpellé dans la déclaration de l'Évangile. C'est néanmoins ceux qui, humblement et inconditionnellement, feront taire la rébellion naturelle de leur coeur pour se soumettre à l'ordre divin de repentance qui goûteront à la joie du salut. La seule condition que Dieu impose c'est la foi: Croire en ce qu'Il nous dit dans l'Évangile.
Ce message déclaré premièrement aux Juifs, peuple privilégié dans la révélation des oracles de Dieu, est aussi accessible aux Grecs c'est à dire aux non-Juifs, quelle que soit leur origine ethnique ou raciale.

No comments:

Post a Comment